Last Bronx est un jeu de combat sorti sur PC, Saturn et également sur Game Gear. L’histoire met en scène une rivalité permanente entre différents gangs. Le joueur doit ainsi incarner l’un des huit leaders des huit gangs disponibles sur le jeu. Mais il y a aussi un neuvième gang supplémentaire dirigé par le boss final connu sous le nom de Red Eye. Last Bronx est un jeu qui se distingue par ces graphismes exceptionnels, un système immersif en 2D, huit personnages au choix, une arène carrée ainsi que d’excellentes animations musicales. On notera également une très grande variété de coups à découvrir uniquement en pleine action. Sans oublier cette particularité du jeu où tous les personnages ont le droit de porter une arme blanche. Les détails.

Last Bronx : l’histoire

Nous sommes à Tokyo, dans un futur très proche. Plusieurs bandes organisées règnent en terreur sur la ville en s’affrontant régulièrement sur un terrain de jeu populaire. Huit leaders des plus influents et des plus forts sont alors conviés un jour à un tournoi baptisé Redrum. Mourant d’envie de combattre en duel avec leurs plus grands adversaires, ils acceptent de participer au tournoi. Mais pour Yoko, le meneur des G-Troops, ce sera également l’occasion de mener une enquête sur la disparition de son frère.

Une version moderne du jeu de combat en 3D

Last Bronx introduit l’usage des armes dans les arènes. Voilà qui fait de ce titre un jeu de combat en 3D totalement remodelé. D’autant plus qu’on ne parle pas ici de sabres ou d’épées, mais plutôt de nunchakus, tonfas, baton, etc. Les combattants ont ainsi le choix d’utiliser l’arme qui lui convient le mieux et qui correspond surtout à son style. Zaimoku est sa masse en bois sera par exemple moins adroit que Joe et son nunchaku.

Mieux encore, dans Last Bronx, chaque coup porté par les personnages est bien soigné que le joueur verra une portée physique très immersive dans chaque combat. Cela se ressentira d’ailleurs sur la barre de vie qui peut rapidement virer du vert au rouge en seulement quelques échanges de coups. A cela s’ajoute une animation en motion capture qui donne à Last Bronx un aspect de simulation de combat. Le joueur aura ainsi l’impression de recevoir un coup de bâton en direct ou de mettre un coup de poing directement dans la face de son adversaire. Idem pour les sensations ressenties en faisant une roulade en direction de l’adversaire, en esquivant certains coups, ainsi que dans les enchaînements. Certes, la palette de coups reste peu fournie (environ 20 par personnage). Mais chaque attaque peut s’accompagner d’autres techniques comme les projections, les enchainements et les ruses qui mettent toujours de l’ambiance dans l’ensemble. Sans parler des combos au sol ou aériens qui sont tout simplement ravageurs. Bien évidemment, une bonne base d’entraînement s’impose pour pouvoir mettre en application autant de techniques sur un timing assez serré dans Last Bronx. Les différents modes disponibles aidant, le titre promet un bon enchaînement de combats différents.

last-bronx